0
zombie story
Zombie Story

La zombie story : C’est votre histoire (1ere partie)

12 août 2018

La Zombie Story, c’est quoi ?

C’est une histoire fictive que nous créons ensemble sur mon compte Instagram dans mes stories.

Vous choisissez la suite, vous m’aidez dans ma réflexion ! À l’aide de sondages et questions, c’est ensemble que la Zombie Story s’écrit !

Abonnez-vous à mon compte Instagram ici !

 

Première partie

Le SaGGeek vient tout juste de se terminer et j’ai quelques jours de repos avant l’Otakuthon de Montréal.

Victime d’insomnie ce soir, je regarde mes photos prises lors de l’événement et je constate une chose anormale sur un de mes selfies.

Une de mes narines est incroyablement étroite et croche. Mais qu’est-ce que ça peut bien vouloir dire? Je n’ai jamais remarqué ça ! Est-ce qu’il y aurait un lien direct entre mon insomnie des derniers jours et cette narine atrophiée ?

J’ai alors décidé de faire une recherche sur Google.

Je suis rapidement tombé sur un forum ( ensantepourtoujours.fr) et une certaine camomille_bleue183 faisait allusion au même problème que moi. Sa propre sœur s’était réveillée morte de cette malformation génétique. Elle est devenu un zombie et elle va bien.

J’ai donc entré en contact avec cette fille et elle m’a dit qu’elle vendait un kit génétique à 998 euro afin de dépister la maladie.

J’ai tellement eu peur que j’ai accepté et acheté le kit génétique qui arriverait de l’Europe par bateau dans quelques semaines.

Il y a de forte chance que je me transforme en zombie tout de même… le shipping est trop long…

Je commence alors à me faire des plans ! Un restaurant pour zombie et humain de luxe ? Un enterrement pour célébrer ma zombification… je commence à mieux voir l’avenir avec cette fatalité qui plane sur ma tête…

 

Deuxième partie

C’est la nuit, je dors.

Jusqu’à ce qu’un picotement dans mon bras droit qui s’amplifie me réveille par surprise. Le picotement devient rapidement une paralysie sensorielle et je panique !

C’est évident, pourquoi n’y avais-je pas penser ? Avec ma narine qui respire moins bien, les extrémités du corps sont moins bien oxygénées. Ça y est, l’infection zombie commence par mon bras droit !!

Je panique, je ne suis pas prête… je ne suis pas prête… pas maintenant…

Je sors une corde et me fait un garrot rapidement sur mon bras afin que l’infection ne remonte pas à mon cerveau.

Ça me donne quelques jours pour réfléchir sur mon sort et mes projets… un café zombie-vegan… c’est une bonne idée ? Je ne sais tellement plus…

Je vais dormir là-dessus…

 

Troisième partie ( Tokyo Ghoul VS Evil Dead )

J’ai paniqué… j’ai fait une gaffe? ou prise la bonne décision ? Je ne sais plus, je ne vois plus clair dans toute cette histoire…

J’ai coupé mon bras.

Je n’ai plus de bras droit.

Finito.

J’ai pris une mandoline et j’ai tranché mon bras graduellement. Mon bras avait un garrot depuis plusieurs jours et il était noir d’infection zombie. Je ne sentais rien de toute façon, mon bras n’était plus le mien.

J’ai tout de même pris soin de garder mes tranches de bras au congélateur. On ne sait jamais.

J’ai cautérisé moi-même mon bras sur mon four. Pas besoin d’aller à l’hôpital, ils n’auraient pas compris à cette infection…

Je n’ai donc plus de bras. Et j’ai peur…

Parce que je donne un atelier d’onigiri créatif à Otakuthon de Montréal ce week-end et il me manque un bras. J’ai parlé de mon bras il y a quelques jours sur Instagram.

Les zombies sont au courant que je ne suis pas un des leurs.

Ils vont m’attaquer, me faire taire.

J’ai tellement peur et j’appréhende. Je sens que j’ai trahit ma communauté. J’ai mis une croix sur mon café, mon livre de recettes de cerveaux et un paquet d’autres trucs.

Je ne suis pas mieux que morte.

 

Quatrième partie ( Parasyte VS Full Metal Alchemist )

Je suis de retour de l’Otakuthon. Avec un bras droit. Comment c’est arrivé ? Je crois que je vous dois des explications.

La journée avant l’Otakuthon, ma plaie s’était ouverte et ça saignait abondamment. Aller à l’hôpital ? Ils ne comprendraient pas… de toute façon les zombies vont m’attaquer demain…

J’ai décidé de me rendre dans le downtown de Jonquière à la recherche d’un miracle.

Je suis alors tombé sur un monsieur d’âge mûr.

En me voyant tituber et saigner sur le trottoir, il m’a dit qu’il lisait dans les lignes de la main et qu’il pouvait m’aider.

Je lui ai répondu que je n’avais plus de main droite d’un air bête. Mais quand nos yeux se sont croisés, nous avons éclaté de rire.

Il m’a dit qu’il était un voyeur, nous sommes devenu amis sur Facebook.

Il m’a remis un livre étrange avec de drôles de dessins. Un livre de Chimie qui parle d’échange équivalent. Si je donne une chose au dessin, il me redonnera mon bras.

Je suis aller m’acheter une poule sur le champs et je l’ai fait baptiser. Pouline Lévesque !

J’ai l’ai mise au centre d’un dessin et j’ai perdu connaissance.

À mon réveil, je n’avais plus de poule mais j’avais un bras de nouveau.

J’ai pu aller à l’Otakuthon avec deux bras et me défendre avec quelques trucs appris dans mon livre.

Mais j’ai l’impression d’avoir fait une chose de mal. D’avoir ouvert une porte que je n’avais pas dû ouvrir.

J’entends des voix… je vois des ombres… de drôles de choses m’arrivent…

Ai-je pris la bonne décision?

 

Cinquième partie ( Activité paranormale VS Ao no exorcist )

Les voix s’amplifient, mes visions aussi. Je rappelle mon voyeur.

Il m’installe des caméras dans ma chambre et me demande de dormir avec le moins de vêtements possible afin de mieux voir mon aura. Les caméras sont reliées à son ordinateur et il va m’envoyer des captures d’écrans s’il remarque quelque chose.

Quelques jours se sont écoulés et je n’ai pas de nouvelles de mon voyeur. Il ne répond plus à mes textos. Il a dû voir quelque chose de terrible…

Peut-être est-il capable d’expliquer le maïs retrouvé dans mon lit hier ? Si je pouvais j…

Nnngh…

Mes étourdissements sont pires… la nausée me prend. Je suis sûrement que fatiguer…

Je vais aller dormir…

*TOC TOC TOC*

On cogne à la porte ! Trois personnes. Deux hommes et une femme en veston-cravate. Ils trainent des sac remplis de petites palettes.

De l’or ?

C’est les zombies !

Ils sont venus acheter mon silence !

J’ai peur, je panique ! Je me protège comment de zombies ? Je n’ai personne en ce moment pour m’aider !

Calme-toi Valérie, Calme-toi.

Je me relève vite mais manque trébucher, mes étourdissements sont encore pires que tout à l’heure !

De l’eau bénite ? Ça fonctionne peut-être contre les zombies !

Je fais bouillir de l’eau du robinet et fais infuser quelques feuilles de la Bible dedans.

‘ L’évangile selon Luc dans ta face saleté de zombie !!!!’ Me dis-je avec un rire qui me fait peur à moi-même. Je ne me reconnais même plus…

‘Arrghh, ma têêête.’

Je me prends la tête à deux mains.

Ça fait mal, je ne voix plus rien. Quelqu…

j’ai.. beso…

Nnngh..

AaAarrggh..

 

***

Le reste, à suivre sur Instagram !

No Comments

    Leave a Reply

    Close
    error: Content is protected !!