0
Valérie Lévesque
fan expo

Retour sur la Fan Expo 2017 !

(Crédit photo : Page Facebook de la Fan expo)

Article par Le petit monde de Ginger.

 

D’aussi loin que je me souvienne, j’ai toujours aimée les bandes dessinées, mais les comics books sont seulement arrivés dans ma vie à l’âge adulte. À force de voir des films et des séries de super héros, je me suis mise à vouloir en apprendre plus sur eux et quoi de mieux que la lecture pour apprendre à connaître ses personnages préférés ? Je suis loin d’être une experte, j’oublie toujours les noms et les détails, mais j’adore l’univers des héros, surtout celui de DC Comics. Et lors de ma première convention, je suis tombée en amour avec le cosplay !! J’aime vraiment le fait d’interpréter son personnage préféré sans se faire juger.

Je me fais donc un plaisir de visiter différentes conventions depuis quelques années. Je le fais souvent avec les enfants par contre. C’est d’ailleurs pour cette raison que j’aime de plus en plus les petits événements où tout le monde se parle et où l’on privilégie les vedettes locales. Mais j’avais vraiment envie de voir c’était quoi une grosse convention. Comme mon chéri et moi avions le prétexte de fêter notre 10ème anniversaire de mariage en juillet, le Comiccon de San Diego était notre choix de destination numéro 1. Malheureusement, nous avons dû revoir notre plan en fonction de notre budget et après avoir hésités entre le Comiccon de New York et le Fan Expo Canada de Toronto, nous avons opté pour ce dernier choix. Nous pouvions nous y rendre facilement en voiture et n’avions pas à nous embêter avec le taux de change, c’était donc parfait.

Nous avons choisi d’aller y passer la journée du dimanche, puisque c’est la moins cher et que c’est souvent moins achalandé que le samedi. Nous avons quitté le samedi matin et sommes arrivés à notre hôtel vers l’heure du souper. Nous avons pris la décision de dormir à 20 minutes de voitures de la convention pour le côté économique encore une fois. Comme j’ai choisie de ne pas faire de cosplay et que nous allions à la convention une seule journée, ce n’était pas nécessaire pour nous d’être près du centre de congrès de toute façon. Je me suis questionnée longuement à savoir si je remettais mon costume de Black Canary ou non…Comme je me payais une photo avec Stephen Amell (Arrow) ça aurait été de circonstance, mais en faisant l’essai de mon costume, j’ai eu vraiment chaud. J’ai compris que je n’endurerais pas ma perruque, mon masque et mon manteau de cuir toute la journée pour une simple photo…

 

C’est gros à quel point ?

Pour vous donner une idée, Fan Expo attire plus de 100 000 personnes comparativement à 56 000 personnes au Comiccon de Montréal, alors du monde, il y en a !!! Pourtant, le tout est si bien orchestré que malgré une foule impressionnante, ça circule bien. Puisque nous pouvions récupérés nos bracelets à 9h00, nous sommes arrivés assez tôt. Nous attendions en ligne l’ouverture de 10h00 et oh surprise, on a laissé les gens entrer une ligne à la fois dès 9h40 ! la raison est simple, il y avait tellement de gens, qu’il n’y avait plus de places dans les lignes et ça aurait été le chaos si tout le monde était entré en même temps à 10h ! Nous avons donc pu déambuler calmement dans la ‘’petite’’ salle marchande. Je dis petite, car il y en a 2 et ça, c’est sans compter les kiosques installés en dehors des salles. Après avoir traversé la passerelle pour descendre jusqu’à la grande salle, nous avons visité le quart de celle-ci avant de remonter car c’était déjà l’heure de ma prise de photo.

 

 

Photo Ops et autographes

Bien quelques artistes soient ailleurs, la plupart des séances de signature et de photo sont dans la première salle marchande. C’est vraiment impressionnant de voir tous les kiosques alignés un après l’autre sur le bord du mur. On retrouve les tables des acteurs et ensuite celles des acteurs de doublages pour les dessins animés. Des personnes faisaient la file devant chacun d’eux. De l’autre côté, il y avait aussi les cosplayers professionnels qui étaient aussi bien populaires. Pui, complètement au bout, il y avait finalement le photo Ops. Je ne m’étais jamais payée de photo avec une vedette encore. Tant qu’à payer pour une photo, je préférais quelqu’un que j’aimais vraiment. En tant que fan d’Arrow, je voulais donc une photo avec Stephen Amell. Il est venu à Montréal il y a 3 ans, je sais. J’étais même là, mais je ne le connaissais pas. Vous pouvez me jugez, je ne vous en voudrai pas. C’était donc ma chance de me reprendre. Le seul hic est que je ne parle pas bien en anglais. Je le comprends, mais mon parler, surtout en situation de stress, laisse à désirer. On nous demande de se mettre en ligne 15 minutes avant l’heure de notre photo. Nerveuse d’être en retard, je suis arrivée 30 minutes avant sans mon mari, car je voulais prendre la photo seule. Tout le monde parlait en anglais autour de moi (évidement) et moi je me répétais mentalement la phrase que je devais lui dire, soit lui demander de me prendre dans ses bras. Quand les photos ont commencé, mon tour est rapidement arrivé, car avec 2 secondes par personne, ça va vite ! J’ai réussi à lui faire ma demande sans bafouiller, il m’a expliqué qu’il ne pouvait pas à cause de son dos, je me suis donc placé rapidement à ses côtés avec mon plus beau sourire de groupie, je l’ai remercié et je suis partie. C’était tout, déjà terminé, il ne me restait qu’à récupérer ma photo. Je vais être franche, je n’aime pas du tout ma face de fan finie sur la photo, mais en même temps, elle me fait tellement rire !!! Et ça me fait un beau souvenir.

Quand j’ai rejoint mon mari, il jasait avec un couple de Trois-Rivières. J’ai profité du stresse qui redescendais pour m’hydrater et manger une bouché en parlant avec eux. Ils viennent à chaque année au Fan Expo en plus de courir d’autres conventions. Ils y passaient les 4 jours et avaient 10 séances de photos de prévue dans la fin de semaine. Comme je venais de me payer ma première session à vie, je trouvais ça énorme, mais ils m’ont achevé en me disant qu’ils en ont parfois plus. C’est là que j’ai réalisé qu’on a tous nos raisons d’aller dans les conventions. Ici c’est définitivement pour admirer les cosplayers et acheter des items de collections. Je tiens d’ailleurs à m’excuser d’avoir ris de mon ex qui avaient apportés sa collection de figurine quand nous sommes parties en appartement, car j’en ai maintenant une à 35 ans, oups.

Après être retournés dans la grande salle marchande, nous avons fini par aboutir à l’allée des artistes. Je ne dessine pas, mais je suis toujours impressionnée par le talent des gens. Chacun à son style, son petit quelque chose que les distingue. Il y avait même certaines personnes du Québec comme Yves Bourgelas avec sa BD Supercrash! et Alice dans la lune que j’aime tant ! Nous y avons fait plusieurs achats. Nous ne nous sommes pas arrêtés à cause de notre budget, mais plutôt à cause de la quantité de mur de notre maison. Et ça valait vraiment la peine d’y être le dimanche pour ce type d’achats, car plusieurs artistes offraient leur dessin à 50% de rabais ou en formule 2 pour 1. Étonnement, nous avons eu le temps de terminer notre visite pour 17h00.

J’ai adoré mon expérience et je ne suis pas contre l’idée d’y retourner. Je ne crois pas y aller avec les enfants, il y avait beaucoup de monde et c’était génial pour une fois d’y être seulement en tant que couple plutôt qu’en famille. Par contre, j’irais pour 2 jours la prochaine fois. 4, je trouve ça beaucoup, mais je trouve ça dommage de ne pas avoir pu assister à aucun panel ou conférence en raison de temps limité que j’avais. Mais n’empêche que ce fut un beau 48 heures en amoureux !!

Le petit monde de Ginger.

Pour la suivre sur Facebook, cliquez ici !

Pour la suivre sur Instagram, cliquez ici !

Pour visiter son blogue, cliquez ici !

Vous pourriez aimer...

No Comments

Leave a Reply

error: Content is protected !!