Valérie Lévesque
méditation

La méditation: un rendez-vous avec soi-même

On m’a déjà dit « si tu n’as pas quinze minutes par jour pour méditer, prends en soixante ». Ça remonte à 2014. Je n’avais pas vraiment compris à ce moment-là. En fait, je n’arrivais pas à méditer non plus.

Le temps a passé.

Méditer, pour moi, c’est prendre rendez-vous avec moi-même. Il est possible de le noter à notre agenda pour y penser. C’est important de respecter le temps de notre rendez-vous, et ce, même s’il agréable (ou pénible!). La méditation est un exercice qui se développe. Il existe plusieurs façons de le faire, il y a beaucoup de traditions et de postures. Il faut trouver ce qui nous convient le mieux.

Notre concentration peut se centrer sur la respiration, sur les sons, sur les sensations ou même sur un point précis (comme la flamme d’une chandelle). Il faut trouver la meilleure façon pour nous d’apaiser notre esprit. Ce n’est pas toujours la même, tout dépend de notre état ce jour-là.

La première fois que j’ai été invitée à participer à une marche méditative, c’était lors d’une retraite de yoga. La marche se faisait à l’extérieur. Nous devions marcher très lentement en posant doucement le pied au sol, sentant chaque partie de notre pied se poser une à une et remarquant le transfert de poids. Une marche consciente. Savez-vous quoi? Je suis partie. J’ai rencontré un gros obstacle. Mon esprit était agité, contrarié. Je ne comprenais pas comment méditer en mouvement. Je ne supportais pas de marcher si lentement en groupe… Et pour les autres, ça semblait si naturel! La méditation est une expérience avec nous-mêmes, elle nous plonge à l’intérieur de nous. Me comparer aux autres ne réglait pas le problème, mais déviait mon attention. Je devais plutôt comprendre et accueillir l’obstacle que je rencontrais. Je refusais d’essayer. Je me suis éloignée. J’ai respiré. Je suis revenue, préparée. J’ai commencé à marcher doucement. Les roches sous mes pas. Le vent sur mon visage. L’odeur du fleuve dans mes narines. Le saut d’un écureuil. Pour moi, ce jour-là, la marche méditative devait inclure mon environnement. J’ai remarqué aussi que je marchais plus vite lorsque mon esprit était agité… J’ai ralenti en cours de route.

Depuis quelques semaines, je participe à un groupe de méditation guidée. Le contraste entre le calme du studio de yoga et le bruit dynamique du café où je vais dîner me fascine.

Pour moi, la méditation, tout comme le yoga, est l’occasion de cultiver une présence attentive à l’instant. Le calme et l’écoute découverts peuvent s’intégrer au quotidien…ce qui permet de profiter un peu plus de ce cadeau qu’est celui d’être en vie. 

C’est drôle comme la soupe est goûteuse au café, après une méditation.

Namaste

Marie-Christine xxx

Vous pourriez aimer...

No Comments

Leave a Reply

error: Content is protected !!