0
croisée des chemins
Articles

À la croisée des chemins…

28 mars 2018

C’est comme ça que je me sens ces jours-ci…

Je suis le genre de personne assez à l’écoute de son instinct et particulièrement depuis que j’ai ouvert mon blogue il y a bientôt 3 ans. Et ces temps-ci je ne comprends pas ce qu’il me lance comme message. Comme plusieurs le savent, j’ai commencé toute cette aventure avec une page Facebook qui s’appelait ‘ Les bentos de Valérie ‘ avec que des photos de lunchs créatifs.

Le fait de bloguer et de vous partager mes créations culinaires m’a fait réaliser que je m’était perdue avec les années. La Valérie que j’ai toujours rêver d’être c’était fait engouffrer par ce que la société attendait de moi. Une fille normale qui faisait des lunchs cute pour sa famille. Avant ça une hygiéniste dentaire tout à fait normal…

À 14 ans, je rêvais d’être traductrice japonais-français. J’ai toujours aimé cette langue, ce pays… je ne sais pas vraiment pourquoi ! Mais je n’ai jamais eu le guts de partir en voyage pour les études ou faire un job qui avait des paies incertaines. J’ai choisi la sureté… tout simplement.

Je suis contente aujourd’hui d’être pas trop loin de ce but que je m’étais fixé… au lieu de traduire le japonais-français, je m’occupe du bentos-français !

Avec mon livre, mes conférences, cette spécialisation que je me suis forgée dans les trois dernières années me rend fière ! Vraiment… je sens que la p’tite Valérie de 14 ans serait quand même fière de moi !

J’aime et j’aimerai toujours le food art ! Je suis heureuse de créer ma recette mignonne par mois pour le magazine Cool! et de créer des recettes d’onigiris pour mes réseaux sociaux et autres plateformes. C’est un vrai carburant à ma vie !

Mais ces temps-ci… j’ai le goût de plus…

Je me mets beaucoup de pression pour créer des recettes de bentos et d’onigiris… genre beaucoup. Un peu… comme si j’étais bonne qu’à ça.

J’ai le goût de me diversifier d’avantage. De créer des recettes différentes et uniques ! En fait, je fais beaucoup de test ces jours-ci… Ma recette qui sortira bientôt sous le thème ‘ Bouffe d’anime ‘ m’a pris 4 essaies et je la peaufine encore ce week-end.

Mais j’ai l’impression qu’il me manque certaines connaissances. Je me sens un peu… bloqué ? Ou plutôt, à un point de départ.

J’imagine que c’est normal. Avant de lancer mon blogue sur le bento, ça faisait 2 ans que j’en faisais à la maison. Mon ‘training’ à été fait dans l’ombre. Mon nouveau contenu que je tente de développer m’occupe ses temps-ci mais je me sens poche de ne pas vous donner ce que je vous ai donné pendant les deux dernières années.

Un de mes rêves le plus fou, serait d’aller suivre des cours de cuisine au Japon et y découvrir les goûts et saveurs. Cependant, ce n’est pas du tout accessible pour moi. Plusieurs savent que je suis un parent à la maison qui aime partager sa passion sur son blogue et ses réseaux sociaux. C’est un choix de vie que j’adore et qui me permet de rester à la maison avec mes enfants… mais, financièrement, je ne peux malheureusement pas m’offrir ce genre de voyage.

Je crois sincèrement que j’aurai un jour la chance de le visiter, mais ce sera dans quelques années. C’est un rêve fou, c’est beau rêver !

Je suis donc dans cette petite passe de transition et je cumule les essais et pas mal d’erreur culinaires… pendant ce temps, je vous partage des articles sur des sujets qui me font vibrer et je vous amène d’avantage dans ma vie.

J’ai vraiment pris goût à passer mes soirées avec un café déca à vous jaser d’anime, K-pop, K-Drama, Harajuku Fashion… je me suis rendu compte que nous avions beaucoup de points en commun et ça, j’adore !

Je me suis fait beaucoup d’amitié en jasant de ‘ d’autres choses que des bentos ‘ et j’ai appris à renouer encore plus avec qui j’étais. Mon apparence et mes choix vestimentaires sont nettement plus à mon image et je suis de plus en plus vrai avec moi. Je me surprends à me promener au centre d’achat, trouver le linge plate et rêver à ma propre ligne de vêtements ! Genre nous sommes loin de la bouffe !!!

Mais vous parler de ce qui fait de moi qui je suis réellement… ça me fait peur.

J’ai peur de vous perdre, que vous vous rendiez compte que mes bentos étaient cool mais pas moi. Ces satanées cicatrices d’intimidation ne partiront jamais j’imagine…

Donc je suis là ce soir… à la croisée des chemins…

Suis-je que bonne à vous présenter mes créations culinaires… ou je peux faire plus de place à qui je suis réellement et à mes passions ?

À gauche… ou à droite…

J’devrais dont juste kicker la pancarte pis m’faire un chemin en ligne droite une fois pour toutes…

No Comments

    Leave a Reply

    Close
    error: Content is protected !!